La Loi travail, actuellement source de nombreuses polémiques dans le pays, vise à permettre au patronat une plus grande flexibilité quant au cadre légal applicable aux salariés.

Ainsi, si cette loi est adoptée, les employeurs auront encore plus d’autonomie sur la gestion, l’augmentation ou la diminution de leur masse salariale, la flexibilité des horaires de travail, l’annulation unilatérale des congés … permettant selon leurs dires de lever les freins à l’embauche et de permettre de créer des emplois …

1 million d'emplois : promesse non tenue du patronatTrois ans après la mise en place du C.I.C.E, le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi ayant fait économiser déjà plus de 23 milliards de charges aux entreprises en contre-partie d’1 million d’emplois devant être créés, promesse non tenue du patronat, M.E.D.E.F en tête, le nombre de demandeurs d’emploi a pourtant augmenté de 400 000 personnes (catégorie 1).

Avec le projet Loi Travail, les salariés se retrouvent une nouvelle fois, et de manière renforcée, à la merci de la conjoncture économique, des décisions de leurs employeurs, et plus globalement de la politique d’entreprise avec tous les paramètres que cela peut englober : objectifs de rentabilité, économie d’échelle, objectifs de dividendes, sous-traitance, délocalisation, consolidation de marché …
Dans ce contexte, certains, comme la CGT, choisissent de faire entendre leur voix, en plaçant la valeur du « travail salarié » au centre de leurs préoccupations.

Je ne critique pas cette position, mais il en existe une autre : finalement pourquoi subir ? pourquoi ne pas choisir d’opter, tout comme le patronat, pour une voie libérale et, à mon sens libératrice : l’indépendance totale ?

En effet, j’ai vu nombre d’anciens salariés devenir, grâce au dispositif de la micro-entreprise (ex auto-entreprise), totalement indépendant.

Alors que pour les salariés, les revenus à l’embauche dépassent rarement le S.M.I.C et que plus de 75% des nouveaux contrats sont des C.D.D, les nouveaux indépendants ont opté pour un choix de vie simple et optimise : quitte à ne plus bénéficier de la « sécurité de l’emploi » -qui, faut-il bien l’admettre, n’existe plus-, autant se sentir libre et démarrer une nouvelle activité, en toute indépendance et en toute autonomie.

Il faut être clair, vous ne gagnerez pas forcément plus, vous aurez probablement, comme tous les indépendants, des revenus irréguliers, mais vous aurez acquis votre liberté : celle de choisir votre activité, sa mise en oeuvre, vos horaires, voire même vos clients !

Beaucoup de salariés ont peur de se lancer, pourtant, des dispositifs existent, notamment grâce à Pôle Emploi : il ne faut pas s’attendre à bénéficier d’un accompagnement de A à Z, mais le système de la micro-entreprise est tellement simple que la gestion n’est plus un problème.

En tant qu’indépendant, moi-même ancien salarié depuis de nombreuses années, je dirai que les éléments importants sont :

votre croyance au projet : vous avez un métier passion, une idée de projet basé sur un besoin existant et dont vous avez à cœur de répondre, alors lancez-vous !

votre motivation : ne vous laissez pas décourager, vous ne pourrez jamais savoir si un projet est viable sans l’avoir testé, je ne dis pas qu’il faut tout tester mais si vous croyez en votre projet allez-y !

votre bon sens : bien sûr, votre projet doit tenir compte des spécificités du territoire dans lequel il s’inscrit, et que votre manière de proposer le service, vos tarifs ou vos compétences vous différencient de la concurrence !

votre visibilité : grâce à OCWEB vous serez bien visible sur Google, sur les recherches liées à votre métier, vos services, mais n’hésitez pas aussi à communiquer autour de vous, toujours avec optimisme et enthousiasme !

Voici, pour vous permettre de commencer à réfléchir sur votre éventuelle émancipation du salariat -et donc des patrons et de leur « Loi Travail »-, quelques points factuels communs à tous les entrepreneurs :

🙂 Avantages de l’indépendance:

Et si vous profitiez de la Loi Travail pour vous émanciper ?– Vous travaillerez comme vous l’entendez;

– Vous pourrez prendre vous-même les décisions importantes;

– Vous vous sentirez libre;

– Vous pourrez aussi bien travailler de chez vous que de prendre votre propre bureau;

– Vous arbitrerez votre emploi du temps;

🙁 Inconvénients de l’indépendance:

– Vous risquerez de ne pas vous sentir en sécurité au départ (d’où l’importance de bénéficier des aides financières, par exemple du Pôle Emploi, sachant que dans tous les cas la Prime d’Activité complétera vos revenus, sans conditions);

– Vous risquerez de vous renfermer sur vous : n’hésitez pas à parler à d’autres indépendants, voire même des personnes en marge du salariat (artiste, écrivains, intermittents du spectacle …), bref ouvrez vous au monde pour mieux le comprendre et mieux définir vos choix aussi bien professionnels que personnels;

– Vous aurez des revenus fluctuants;

– Vous devrez tout gérer vous même : votre offre, les prix, créer les factures, et c’est à peu près tout (pour votre visibilité Web OCWEB s’en occupera 😉 );

Alors, si vous pensez que c’est le moment pour vous de dire non à l’évolution inexorablement négative du salariat et à vous émanciper, faites-le car 100% des gens qui ont été satisfaits de ce choix ont eux aussi un jour franchi le pas !

< Retour au Blog

 

barre

 

Avec OCWEB, les meilleures prestations sont enfin accessibles aux indépendants de Perpignan et du Grand-Sud pour la création de site web et mobile !

> Accueil
> Pack Vitrine Web & Mobile
> Pack e-Boutique Web & Mobile
> Web-Application Android
> Visibilité Online
> Vos garanties OCWEB.fr
> Blog & Actualités OCWEB